Latest news

Pour un monde en paix :

La Commission européenne, mise sous pression par l’industrie de l’armement, prévoit actuellement de consacrer des milliers de millions d’euros de fonds publics au développement de technologies militaires avancées, et ce pour la première fois depuis que l’Union existe. Après plusieurs années à travailler avec acharnement en coulisses, le lobby de l’armement a rallié le soutien de quelques pays européens et de responsables institutionnels, qui appuient désormais leurs demandes de subventions sous la forme de « recherches ».  L’objectif à long terme est de mettre en place un programme de plus de 3,5 milliards d’euros, plus de 400 millions chaque année ! Cela impliquera forcément des coupes claires dans d’autres priorités : les budgets ne sont pas élastiques.

Il nous reste cependant une chance d'éviter que notre argent public ne serve à financer des armes de mort : dites aux membres du Parlement européen et du Conseil de l'Europe que nous voulons qu'ils votent pour la paix et non pour le financement d'armes de guerre. Rejoignez le mouvement !

 

Ne vendez pas nos intérêts privés à Goldman Sachs !

Dès que nous avons appris que l’ancien président de la Commission européenne, Jose Manuel Barroso, avait obtenu un poste à haute responsabilité chez Goldman Sachs, nous avons immédiatement réagi pour mettre fin aux échanges de bons procédés entre les hauts responsables de la Commission et les grandes entreprises. Avec nos partenaires ALTER-EU et Transparency International, nous avons remis une pétition géante pour demander une action de la part de la Commission. Nous avons fait entendre notre voix auprès du Secrétaire général, à qui nous avons remis la pétition en mains propres. Et nous n’étions pas seuls : le même jour, des fonctionnaires européens ont eux aussi remis leur pétition à la Commission. En partie grâce à nous, la Commission actuelle sous la houlette de Jean-Claude Juncker a promis de revoir les règles qui régissent les carrières des anciens hauts responsables. Nous suivrons cette promesse de près et vérifierons qu’elle se traduit bien dans les textes. Mais nous aurons besoin de tout le pouvoir et de toutes les forces des membres de WeMove pour que la Commission tienne ses promesses, signez !

 
 

Sauvons les héros méconnus de l’Europe !

Des personnes parmi les plus vulnérables au monde cherchent refuge sur nos côtes. Les pays européens refusent d’agir. Des citoyens décident pourtant de se mobiliser ensemble pour aider leurs frères ; ils risquent maintenant d’être condamnés pour trafic d’êtres humains.. 

Manuel Blanco, Enrique Rodriguez et Julio Latorre sont trois sapeurs-pompiers espagnols. En décembre dernier, ils ont décidé de devenir volontaires pour l’ONG “PROEMAID” (Aide d’Urgence Professionnelle) qui opère en Grèce, sur l’île de Lesbos. Leur but est de mettre à profit leur expérience de sauveteurs pour une cause admirable : sauver des vies de la noyade. Celles d’enfants, de femmes et d’hommes tentant d’échapper à la guerre et à la pauvreté. Ils encourent aujourd’hui jusqu’à dix ans de prison. Cliquez ici pour voir la vidéo où les sapeurs-pompiers expliquent leur situation.

Nous concentrons désormais nos efforts dans une demande particulière faite aux commissionaires de l'UE pour la migration : un changement crucial au sein de la Directive de Facilitation pour permettre aux héros méconnus de l'Europe d'être traités avec la dignité qu'ils méritent, et non comme des criminels. Votre signature peut encore changer beaucoup, alors n'hésitez pas !

 

Turquie : l'UE doit agir !

Dans une réaction tout à fait disproportionnée à la tentative de coup d’État militaire, le président turc Recep Tayyip Erdoğan vient de lancer une attaque de grande ampleur contre la démocratie et l’État de droit. Avide d’un pouvoir absolu, il a fait arrêter ou limoger des dizaines de milliers d’enseignants, de juges et de doyens de facultés dans le pays. Plus de 130 000 personnes ont rejoint notre appel pour que soit suspendu toutes négociations avec l'administration turque pour une possible entrée dans l'UE. En Septembre, nous avons conduit des vélos très voyant avec en étendard notre message, à Bratislava, où se réunissait le Conseil de l'Europe. Malheureusement, le gouvernement turc en place continue de violer les droits de l'Homme, et rien ne l'en empêche pour l'instant. WeMove.EU continuera à surveiller cette situation, et continuera à agir lorsque ce sera nécessaire.  

 

Contre le financement de l’énergie nucléaire par l’argent public de l’UE

Plus de 65 000 d’entre nous à travers l’Europe ont signé contre le financement de l’énergie nucléaire avec l’argent public de l’UE, et ce, en moins d’une semaine. Merci pour ce fabuleux rassemblement, nous avons pu porter les voix des citoyens au sein des discussions.

 

Qui supporte le poids des taxes ?

CBCR_delivery_April_16.jpgAlors que les citoyens paient leurs taxes, la plus part des pays de l'Europe laissent des multinationales très bien portantes s'en sortir avec l'évitement fiscale de milliards d'euros. Après une forte pression appliquée par des personnes telles que nous, l'UE considère désormais la possibilité de forcer les multinationales à être transparentes concernant les taxes qu'elles doivent payer. Evidemment, ces dernières mettent à dispositon tout leur pouvoir de lobbying pour contrer cette décision.

Nous avons décidé que nous sommes plus forts qu'eux, et avons réuni plus de  110 000 européens de notre communauté, prêts à prendre action, qui ont eux-mêmes rejoint d'autres citoyens debouts pour la même cause. En avril dernier, nous avons présenté à nos leaders plus de 325 000 signatures de personnes à travers l'Europe. Alors que cette pétition est désormais close, vous pouvez encore agir pour plus de justice fiscale : aidez-nous à empêcher les entreprises d'utiliser le transfert de bénéfice pour ne pas payer leurs impôts !

Nous ne pouvons pas laisser le vivant se faire breveter :

Notre mouvement de protestation contre le brevetage du vivant est une vraie déferlante ! Plus de 820 000 Européens issus de 38 États membres de l’Office européen des brevets (OEB) demandent aujourd’hui d’arrêter le brevetage des plantes et des animaux. Le droit communautaire et les réglementations de l’Office européen des brevets interdisent déjà de traiter des ressources naturelles comme inventions. Et pourtant l’OEB n’arrête pas de bafouer ses propres règles en octroyant des brevets aux entreprises comme Bayer, Syngenta et Monsanto. Mais nous ne les laisserons pas s’en tirer à si bon compte ! Rejoignez notre pétition pour assurer une régulation renforcée de ces brevetages !

 

Non aux tribunaux privés pour les entreprises !

La Commission européenne a pour projet de rendre possible la poursuite des Etats, par les investisseurs privés/entreprises, et ce, malgré la pression de la société civile (incluant presque 95 000 d'entre vous !) contre cette extansion des privilèges des entreprises. Signez et luttez avec nous contre la mise à mal par les tribunaux privés de la démocratie en Europe !

 

Bonne nouvelle : la création d'un Comité d'enquête sur les Panama Papers

Plus de 47 000 européens ont demandé aux leaders de l'UE d'agir réellement contre la fraude fiscale, le blanchiment et l'évasion fiscale. Nous avons ainsi délivré vos signatures aux membres du Conseil de l'Europe. A la suite de cela, en juin, le Parlement européen a demandé la mise en place d'un Comité d'investigation concernant les Panama Papers pour enquêter sur la mauvaise application des lois en place contre le blanchiement d'argent et la fraude fiscale, ainsi que leur manquement, au sein de l'UE. Il y a encore beaucoup à accomplir, mais c'est un bon début !

 

Une première étape vers la démocratie participative :

L'Initiative Citoyenne Européenne (ECI) permet aux citoyens de participer directement à la démocratie européenne en s'impliquant dans la création de lois. Plus de six millions d'européens ont répondu à cette initiative pour défendre la liberté des médias, l'eau comme bien public, la restriction des tests faits sur les animaux, une éducation européenne de haute qualité, et encore pleins d'initiatives. Malheureusement, l'ECI s'est montré ineficace. Cet outil reste cependant une très bonne opportunité pour la démocratie, mais reste pour l'instant trop faible pour amener de véritables changements citoyens en Europe.Grâce à votre soutien, WeMove.EU, Democracy International et Mehr Demokratie ont délivré 76 397 signatures aux membres du Parlement européen. Regardez la vidéo de l'action ici !