Notre devoir de précision

Onglets principaux

Mouvement citoyen dynamique réagissant à l’actualité, WeMove.EU créé et publie des centaines de pétitions chaque année et envoie des milliers d’e-mails afin de présenter ses campagnes.

Tous les jours, nous luttons pour fournir à notre communauté des informations précises, en travaillant en étroite collaboration avec des experts et des ONG spécialisées. Cependant, il peut nous arriver de faire des erreurs, et lorsque nous nous trompons, nous nous engageons à communiquer nos corrections sur cette page.

 

28 mars 2018

Nous avons envoyé un e-mail à nos membres, leur priant de faire un don afin de lancer une campagne demandant à H&M de respecter ses engagements de 2013 concernant le paiement d’une rémunération équitable à ses salariés avant novembre 2018.

Dans cet e-mail, nous affirmions que les travailleurs décédés lors de l’effondrement du bâtiment de Rana Plaza produisaient des vêtements pour H&M. C’était une erreur de notre part : en fait, H&M n’a pas produit à Rana Plaza mais la société était l’une des premières à signer l’accord contre les incendies et pour la sécurité du bâtiment (Accord for Fire and Building Safety) et sa version de 2017 mise à jour.

 

24 octobre 2017

Nous avons envoyé un e-mail à 93 000 de nos membres en Europe, en leur priant de signer notre pétition pour une plus grande transparence à propos des 4 342 euros d’indemnité supplémentaire reçus chaque mois par tous les députés européens pour couvrir certaines dépenses liées à leurs fonctions.

Nous avons manqué de clarté sur un point : les députés européens ne doivent pas nécessairement avoir un bureau régional physique afin bénéficier de l’indemnité de 4 342 euros. Or dans notre e-mail, nous avons affirmé que la finalité principale de cette indemnité était de couvrir les frais de location de ces bureaux. En fait, cet argent peut être alloué à des frais généraux tels que des factures de téléphone, des loyers, des dépenses liées aux pages web et aux rencontres avec les citoyens, etc. Cependant, cette mesure reste scandaleuse : les députés européens ne sont pas tenus de rendre compte de leur manière d’utiliser cet argent, et ils pourraient ainsi aisément s’en servir pour couvrir des dépenses privées.